Tout savoir sur le CPF pour pouvoir se former plus efficacement !

Véritable sésame de la formation continue pour les salariés, le CPF se caractérise par une grande simplicité et rapidité d’utilisation. Pourtant, de nombreux salariés ignorent encore leurs droits en matière de formation.

 

Garantir à chacun de pouvoir gagner en compétences pour un avenir professionnel sécurisé

 

Avec la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel adoptée en 2018 et entrée en vigueur depuis 2019, le gouvernement a profondément transformé le système de la formation continue et de l’apprentissage en France. L’application mobile dédiée à cette (r)évolution a été lancée en novembre dernier, et désormais, tout un chacun peut choisir, sélectionner et payer la formation dont il a envie.

Tout a donc été prévu pour faire entrer la France dans une nouvelle ère, celle des compétences. Ces dernières doivent permettre non seulement de sécuriser son parcours professionnel mais aussi d’envisager de changer de métier, notamment avec le CPF de transition.  Le choix de donner plus de liberté aux salariés, tout en n’excluant pas l’entreprise du processus (grâce notamment au plan de développement des compétences) devait, dans l’esprit de la loi, garantir une amélioration sensible de la productivité et de l’efficacité de tous les actifs, et donc in fine aux entreprises. Pourtant, en juin 2020, force est de constater, que le dispositif souffre d’une lacune aux lourdes conséquences : le manque d’information.

 

Compte Personnel de formation, Informer avant de vouloir former

 

Avant de se former, il faut être informé, et le Compte Personnel de Formation manque de visibilité auprès des principaux concernés. Bien que les directions des ressources humaines des entreprises soient au courant de toutes les évolutions en la matière, les salariés eux ne connaissent pas tous les droits qui leur sont ouvertes. C’est en tout cas, ce que nous révèle un sondage réalisé par l’Institut spécialisé BVA.

52 % des personnes interrogées déclarent ne pas connaitre le mode de fonctionnement ni les grands principes du CPF. Plus d’un actif sur deux est donc à l’écart de ces nouvelles mesures. Il est à noter, que la méconnaissance est plus grande dans les PME/TPE que dans les grands groupes.

Cela se traduit naturellement par une « non-appropriation du dispositif ». Seuls 2 % des sondés reconnaissent s’être inscrit à une formation continue en utilisant l’application mobile dédiée. Bien que ces 136.000 formations dispensées ne soient pas négligeables, les chiffres sont loin de concrétiser l’ambition du gouvernement mais aussi des entreprises.

 

Le CPF, des grands principes à faire connaître pour renforcer l’efficience de la formation continue

 

Aussi est-il important de faire connaitre les grands principes régissant le Compte Personnel de Formation, que tous les salariés et actifs français peuvent mobiliser.

  • Tous les actifs de France (salariés, indépendants, chefs d’entreprise, …) possèdent un compte personnel de formation, qu’ils peuvent consulter sur le site dédié ou retrouver sur l’application mobile
  • Chaque CPF est alimenté chaque année de 500 € (800 € pour certaines catégories)
  • Le solde du CPF ne peut pas excéder 5.000 € (8.000 € pour certaines catégories)
  • Les actifs peuvent demander la mobilisation de tout ou partie de leur CPF pour engager une action de formation pour sécuriser leur parcours professionnel mais aussi pour initier une reconversion professionnelle (CPF de transition)
  • Personne ne peut imposer aux salariés d’utilise son CPF pour une formation qu’il n’a pas expressément choisie.

 

D’innombrables organismes proposent des formations dans tous les secteurs d’activité, tant en présentiel qu’en e-learning, pour des formations courtes comme pour des formations longues, … Ainsi, un salarié pourra opter pour une formation de quelques jours pour apprendre à utiliser un outil numérique innovant, tout comme il pourra s’inscrire sur une plateforme de e-learning comme Webknowledge pour obtenir un diplôme reconnu par l’Etat. Cette  grande diversité doit permettre de satisfaire à toutes les demandes, toujours en garantissant rapidité et facilité de mobilisation du CPF.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *