Le CPF de transition est entré en vigueur depuis le 1er janvier 2019

Comme chaque année, le 1er janvier est synonyme de nombreux changements dans d’innombrables domaines. En 2019, la formation professionnelle entre dans une nouvelle ère, promise à plus d’efficacité et d’efficience. Le CPF de transition fait partie des nouveautés, et les salariés ne peuvent que s’en réjouir, même si en la matière, 2019 restera vraiment une année à part.

Une nouvelle année 2019, un nouveau départ pour la formation professionnelle

Dévoilée et détaillée depuis les derniers mois de 2018, la réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage est entrée en vigueur en ce début d’année 2019. Le CPF de transition est donc, depuis quelques jours, une nouvelle réalité pour les salariés et les entreprises de l’Hexagone. Il faudra attendre l’automne prochain, pour que la Caisse des dépôts et Consignations (CDC) dévoile sa Super Application pour rendre cette réforme encore plus pratique et concrète pour les 33 millions d’usagers. 

Cette nouvelle loi revient donc sur l’alimentation en heures du Compte Personnel de Formation (CPF). Le système était jugé trop opaque par les salariés eux-mêmes, qui comprenaient difficilement le passage obligatoire vers les organismes collecteurs. L’ambition de la Réforme reste donc de simplifier le parcours tant pour les entreprises que pour les salariés.

Le Tripadvisor de la Formation Professionnelle

La prochaine application liée à ce CPF devra permettre à chaque salarié de pouvoir consulter :

  • Le solde de son compte formation
  • Consulter les formations accessibles et leur coût
  • « Acheter » en ligne une formation

La Caisse des Dépôts et Consignations promet une application simple et facile à prendre en main, un véritable « Tripadvisor de la formation professionnelle »

De la monétarisation à la simplification, la formation professionnelle appelée à devenir une habitude pour les salariés

Si le CPF de transition et les modifications apportées au CPF devront attendre encore quelques semaines avant de pouvoir entrer pleinement en action, de nombreux décrets (8 au total) ont déjà été pris à la fin de l’année 2018 pour préciser les modalités d’application. La monétarisation du CPF pour chaque salarié rend le dispositif plus lisible, et lorsque l’application sera disponible (la CDC prévoit une mise en œuvre à la fin octobre 2019), chacun et chacune pourra décider de sa réorientation professionnelle et/ou de l’action de formation nécessaire pour pouvoir évoluer. Mr Antoine Foucher, le directeur de cabinet de la ministre du Travail, explique très bien ce changement d’approche de la formation professionnelle : « Le CPF en euros doit casser le déterminisme du diplôme ». La formation professionnelle est bien appelée à devenir un critère majeur dans le parcours professionnel des salariés, et ces derniers sont invités à s’approprier les nouveaux modes de mise en œuvre de leur compte personnel de formation.

Le CPF de transition, la mise en œuvre des projets de transition professionnelle

La loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » a instauré le CPF de transition, qui se substitue au congés individuel de Formation (CIF) . Dans l’esprit de la loi, la formation professionnelle doit alors permettre à chaque salarié de pouvoir changer de métier et/ou de profession. Le projet de transition professionnelle donnera la possibilité de financer une formation certifiante. Pour être plus en phase encore avec les attentes des acteurs économiques, les acquis professionnels seront, aux termes de la loin mieux pris en compte pour ajuster la formation retenue au profil de chaque candidat. Pendant toute la durée de son projet de transition professionnelle, le candidat sera sous le statut de stagiaire de la formation professionnelle

 

Aussi ambitieuse soit-elle, cette réforme de la formation professionnelle en générale et la mise en œuvre du CPF de transition en particulier devront encore attendre quelques semaines afin de démontrer leur pertinence et leur efficacité. Si le CPF de transition est appelé, à partir du 31 décembre prochain, à être encadré et géré par des commissions paritaires interprofessionnelles régionales (CPIR), il sera, pendant cette année de transformation, administré par les Fongecif. Comme quoi le CPF de transition portera encore mieux son nom durant cette nouvelle année qui commence, une année de … transition.