Le CPF de transition, une (re)découverte des atouts de la formation continue en période de confinement

Gagner en compétences pour aider son entreprise à surmonter cette période difficile ou se former pour envisager la possibilité de changer de métier à plus ou moins long terme. La formation continue est devenue une préoccupation majeure pour une grande partie des salariés français en cette période de confinement.

 

Se former pour sécuriser son parcours professionnel ou initier une reconversion professionnelle

Depuis le début de la transformation digitale de nos économies, les salariés sont de plus en plus demandeurs de formations continues, devant leur permettre de s’adapter à ces évolutions mais aussi d’accompagner au mieux leur entreprise. Bien que l’e-learning (étudier à distance est devenu plus facile avec les nombreuses innovations techniques) et le Blended Learning se soient imposés pour répondre à ces nouvelles attentes, les MOOC (Massive Open Online Courses) aussi ont connu une croissance fulgurante au cours de cette dernière décennie.

C’est à toutes ces problématiques, que la loi du 05 septembre 2018, dite loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, a souhaité apporter une réponse en transformant en profondeur le Compte personnel de Formation (CPF). Désormais monétisé (le solde du CPF est désormais exprimé en euros et non plus en heures), le CPF peut être mobilisé dans presque toutes les situations pour financer :

  • Une formation dans le cadre du projet de développement des compétences (remplaçant du plan de formation)
  • Une formation choisie par le salarié en informant son employeur pour gagner en compétences
  • Une formation choisie par le salarié pour envisager une reconversion professionnelle, notamment grâce au dispositif du CPF de transition.

 

Et depuis novembre 2019, les salariés disposent désormais d’une application mobile devant leur permettre de pouvoir choisir, s’inscrire et financer une formation en quelques clics.

 

Une période exceptionnelle propice à la formation continue, une (re)découverte des avantages du CPF de transition

 

Depuis le 17 mars dernier, la France a adopté une réglementation d’exception en décrétant un état d’urgence sanitaire. Au 22 avril, 10.2 millions de salariés du secteur privé étaient en chômage partiel, et une grande partie des salariés restants était invité à poursuivre le télétravail. Bien que le déconfinement doit commencer à partir du 11 mai prochain, on peut légitimement estimer que les salariés ne retrouveront pas tous le chemin de l’emploi en quelques jours.

Bien que cette situation soit à l’origine de conséquences désastreuses pour des pans entiers de l’économie, elle a mis en évidence la nécessité de se former en permanence tout au long de sa carrière professionnelle. C’est à cette occasion, que certaines entreprises ont pris conscience de la nécessité absolue de former leurs collaborateurs à la maitrise de certains outils informatiques (outils de dématérialisation, de communication, interactifs, …).

Les salariés, eux-mêmes, ont pris conscience de de besoin de ces formations professionnelles, que ce soit pour gagner en efficacité au quotidien même pour ce qui concerne le télétravail, ou alors pour profiter de cette période pour concrétiser un projet de reconversion professionnelle. La formation continue a ainsi connu un regain d’intérêt alors même que les autorités publiques adoptaient un financement exceptionnel pour inciter les salariés à se former grâce à leur CPF.

Les centres de formation, comme le centre de formation F2I spécialisé dans les formations numériques, bureautiques et informatiques,  répondent à ces attentes. Il s’agit aussi d’accompagner entreprises et salariés. Les entreprises pour leur proposer des formations destinées à faire monter en compétences l’ensemble de leurs collaborateurs, notamment pour que ces derniers puissent répondre aux évolutions qui auront lieu dans les mois à venir. Et salariés, car ils sont nombreux à souhaiter profiter de cette période particulière pour préparer un projet de reconversion ou pour se former afin d’envisager plus sereinement un changement de métier.

 

Et vous, en matière de formation continue et de CPF, quelles sont vos ambitions pour cette période de confinement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *