Les 4 points essentiels pour faciliter votre reconversion professionnelle

Vous cherchez à changer de métier ou vous souhaitez évoluer dans votre secteur d’activité. La formation professionnelle répond à ces ambitions, mais vous êtes perdu avec la nouvelle réforme du Compte Personnel de Formation et la création du CPF de transition. Voilà les 4 points essentiels à garder en mémoire si vous vous préoccupez de votre reconversion professionnelle.

Choisir son avenir professionnel, la garantie de la liberté pour une reconversion réussie

Qu’il s’agisse de la réforme du Compte personnel de formation en général ou de l’entrée en vigueur du CPF de transition en particulier, la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel a transformé en profondeur la formation professionnelle pour toutes et tous.  Pouvoir décider sa reconversion professionnelle doit être possible pour tous les salariés, et la formation professionnelle sera donc accessible au plus grand nombre. Aujourd’hui, si 25 % des cadres profitent de la formation continue pour faire évoluer leur carrière, ils ne sont plus que 6 % si l’on s’intéresse aux ouvriers. Le CPF de transition ambitionne de réduire voire de faire disparaitre ces inégalités.

Choisir librement sa formation continue pour reprendre en main sa reconversion professionnelle

Chaque actif pourra désormais, en vue de la mobilisation de son CPF de transition, choisir lui-même sa propre formation. Toutes les formations certifiantes sont toujours, aux termes de la loi, strictement encadrées par la loi, mais il a été décidé de rendre la consultation (et donc le choix) de sa formation continue plus facile et plus rapide pour tout un chacun. A compter de la fin de l’année 2019 une application permettra d’accéder à toutes les formations disponibles. Vous pourrez donc comparer et découvrir toutes les formations accessibles pour vous permettre d’envisager plus sereinement votre reconversion. Ce libre accès pourra en plus se doubler d’un accompagnement plus personnalisé, puisque vous pourrez toujours faire appel à des conseils en évolution professionnelle, tels que prévus par la loi. Des conseils gratuits et personnalisés pour vous aider à choisir, voilà encore un atout supplémentaire pour faire de ce CPF de transition un véritable tremplin pour de nouvelles opportunités.

CPF de transition, alternance ou même démission, à chacun sa voie pour envisager sa reconversion professionnelle

Aujourd’hui, près de 2 actifs sur 3 (64 % pour être précis) se déclarent prêts à envisager une reconversion professionnelle. Autant dire, que les situations ne se ressemblent pas, mais que tout a été prévu pour répondre à toutes les attentes. Vous pourrez ainsi vous décider pour l’une des trois voies principales instaurées par cette nouvelle législation :

·         La mobilisation du CPF de transition vous ouvre les voies de la formation professionnelle pour évoluer en suivant une formation certifiante ou en recherchant la formation continue qui vous permettra de changer de métier.

·         L’ouverture des droits au chômage pour les personnes démissionnaires, qui ont un véritable projet professionnel.

·         La promotion par l’alternance (Pro-A) : Chaque salarié pourra prétendre à une formation qualifiante en alternance tout en gardant son contrat de travail et donc sa rémunération.

 

Quelle que soit votre ambition, la reconversion professionnelle devient donc plus facile et avec la multiplicité des dispositifs mis en place, vous trouverez toujours une solution pour envisager plus sereinement votre avenir professionnel.

La monétarisation du CPF, une lisibilité plus grande pour un choix plus efficient

Enfin, tout un chacun pourra connaître en quelques clics le montant de son CPF et ainsi vérifier que les formations proposées dans le cadre du CPF de transition sont accessibles ou pas. 500 € par an, voilà la somme qui sera versée sur le CPF de chaque actif, avec un réhaussement à 800 € pour les moins qualifiés. Vous pourrez donc mobiliser jusqu’à 5.000 € (ou 8.000 € pour les moins qualifiés) lorsqu’il s’agira de choisir votre formation dans le cadre d’une reconversion. Les abondements seront possibles en fonction de votre branche d’activité, de même qu’un abondement spécifique reste encore à être défini pour les personnes en situation de handicap.

Dans tous les cas, la monétarisation du CPF rend le dispositif plus lisible et plus compréhensible pour les salariés. Que vous soyez salariés d’une entreprise multinationale ou d’une PME, voire d’une PME, vous disposez de tous les outils nécessaires pour prendre en main votre avenir professionnel.

Et vous, que voulez-vous savoir en plus avant de vous engager dans votre propre reconversion professionnelle ?